Skip to content Skip to footer

Résumé du 1er congrès international de réflexologie en 2017 à Lausanne, Suisse

Résumé du 1er congrès international de réflexologie en Suisse à Lausanne (PDF, 45 Ko)

La réflexologie en évolution

Le 1er Congrès international de Réflexologie s’est tenu à Lausanne les 5, 6 et 7 mai 2017 sur les hauts de Lausanne dans l’hôtel Aquatis. 120 participants ainsi que 10 conférenciers de divers pays se sont déplacés et ont participé aux diverses activités qui ont été proposées.

C’est Géraldine Viatte directrice de l’école de réflexologie et de médecines naturelles (école Gedane Sàrl à Lausanne), aidée d’une petite équipe de collaborateurs et de volontaires qui ont insufflé un esprit dynamique, professionnel et bienveillant dans l’ensemble de cet événement. Les divers pays représentés parmi les congressistes et les conférenciers étaient : la Suisse, la France, la Belgique, l’Angleterre, le Danemark, le Japon, le Pérou, le Portugal, l’Australie et finalement les USA.

Le programme proposait pour ceux qui arrivaient le vendredi (5 mai) un accueil et un tour en car de la ville de Lausanne organisé conjointement avec Lausanne Tourisme.

Le samedi 6 mai était le jour officiel du congrès. Croissants et café étaient à disposition des participants pendant l’enregistrement. Chaque participant a reçu un sac offert par Nature et Découvertes contenant divers cadeaux : un flacon d’huile essentielle (Cèdre de l’Himalaya), un set découvert de la crème Biolyt, des baies séchées au pouvoir anti-inflammatoire, le journal de la réflexologie et divers documents. Un très beau cadeau ! et Merci Géraldine Viatte a ouvert ce premier congrès. Il était 09h00.

Puis les conférences et les ateliers se sont suivis à un rythme soutenu jusqu’en fin de journée. Il y avait bien sûr des pauses café qui offraient des moments de partage entre participants. Sœur Jeanne Cattin originaire de Suisse, vivant à Lima au Pérou, une jeune fille de 80 printemps a tenu la première conférence sur « les fondements de la médecine chinoise appliquée en réflexothérapie ».

Sœur Jeanne, infatigable voyageuse a formé et ouvert de nombreux centres et écoles de réflexologie. Par le biais de ces structures, elle propose l’accès aux soins à tous ceux qui en ont le besoin. Elle a fait part à l’auditoire de son approche par les principes de la médecine traditionnelle chinoise appliqués à la réflexothérapie. Elle nous a fait aussi part de ses découvertes concernant certaines pathologies ainsi que des succès qu’elle a pu ainsi obtenir. Sœur Jeanne a animé un workshop toute la journée du lundi 8 mai à l’école Gedane.

Puis ce fut le tour de Sharon Stathis (AUS) qui est venue nous faire part de son approche de la réflexologie par l’énergétique. L’énergie, l’énergie soignante et les points d’énergie Ayurvédiques. Elle a montré à quel point les zones réflexes de la réflexologie occidentale avaient des correspondances avec les zones réflexes selon l’approche Ayurvédique. Elle a animé un atelier dans l’après-midi sur ce thème.

Nico Pauly (Belgium) a parlé de : « l’instabilité pelvienne : un complexe mécaniqueneurogène-endocrinien dans le cadre de la Neurothérapie manuelle ». Son approche est basée sur la méthode de Fronenberg W. initiateur de la « neurothérapie manuelle ». Nico Pauly nomme également son approche de NR « Nerves Reflexology ». Il a animé un atelier pratique dans l’après-midi sur ce sujet et viendra en 2018 dispenser sa formation ici en Suisse à Lausanne à l’école Gedane.

Peter Lund Frandsen (Danemark) a animé un atelier le samedi après-midi sur la colonne vertébrale. Il a abordé un tout autre sujet lors sa conférence du dimanche matin : « Une nouvelle vision de la réflexologie ». Il a fait part des dernières découvertes de la « New Biology ». Des formes biologiques de réseaux tissulaires qui forment une trame biologique et qui interconnectent l’ensemble des cellules du corps.

La journée s’est clôturée par un superbe apéritif et pour d’autres la soirée s’est poursuivie par un spectacle auquel votre serviteur n’a pas pu assister mais qui était en lien avec la réflexologie puisqu’il s’agissait du « théâtre des pieds » qui a remporté lui aussi un vif succès.

Dimanche matin la parole a été donnée en ouverture à Peter Lund Frandsen.

Sally Kay (UK) enchaîne avec le thème : « Réflexologie et drainage lymphatique RDL ». Elle nous a présenté une étude scientifique qu’elle a menée auprès de femmes qui présentaient des problèmes de lymphœdèmes du bras après un cancer du sein. Elle a présenté les résultats qu’elle a obtenus en traitant ces femmes par la RDL. Bien qu’elle ait procédé à une étude scientifique dans la règle de l’art, elle a su nous transmettre avec beaucoup de simplicité les effets de la RDL. Pour ceux qui doutent encore, les résultats probants sont là. Sally Kay a animé l’après-midi un atelier sur ce thème.

Noëlle Weyeneth (CH) est venue, avec beaucoup d’humilité et de douceur, nous parler de la réflexologie du passé et du présent. Elle nous a transmis le flambeau pour le futur de la réflexologie. Elle est revenue sur ses nombreux aventures et problèmes que la pratique de la réflexologie lui a valus dans les années 60 et 70. Un standing ovation a remercié Noëlle.

Puis ce fut le tour du Dr Thornston Streeter (UK) avec Kimberley (USA), chercheur et scientifique, de nous présenter le fruit de près de deux décennies quant à dresser la carte de l’anatomie et de la physiologie de « l’homme Biofiled ». Une interface électronique qui permet la visualisation des champs d’énergie, des zones de stagnation et de fuite de l’énergie. Lors de son atelier, chacun des participants a pu expérimenter cette interface et recevoir une brève analyse de la part du Dr Streeter.

Tony Porter (UK) fut le dernier conférencier à nous adresser la parole. Son sujet était : « Évolution du concept original de la réflexologie. Comment combiner plusieurs techniques différentes ». Son message a été que, selon son expérience, il n’est pas nécessaire de traiter toutes les zones comme nous le faisons habituellement. Il vaut mieux se focaliser uniquement sur les zones qui présentent un problème et les traiter plus longuement.

Il a également donné un atelier sur ce même sujet dans l’après-midi.

2 autres ateliers ont eu lieu en regard avec la réflexologie : Carole Gambarini (CH) avec les bols planétaires et Géraldine Viatte (CH) avec l’aromathérapie en combinaison des deux avec la réflexologie.

Le congrès s’est terminé à 17h30 avec le mot de la fin et les remerciements à toutes et tous : congressistes, membres du staff, bénévoles, l’équipe des traducteurs (le congrès était traduit en 3 langues – français/anglais/allemand), l’équipe de l’hôtel Aquatis qui s’est pliée en quatre pour que cet événement soit un total succès.

Mille mercis à toi Géraldine Viatte et BRAVO !

Michel Emmert, le 10 mai 2017

Ecole Gedane © 2009-2021. Tous droits réservés.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez les cookies utilisés afin de vous offrir les meilleurs services.